Slow-dye

Brouillon de mon livre à paraître "Teintures végétales pour les curieuses et les flemmardes"

plus

Tester l'eau de distribution à l'atelier

Vous menez les teintures à la lettre, mais vous n'obtenez aucun des beaux jaunes lumineux que promettent les auteurs. Ou vous obtenez systématiquement des tons orangés avec la cochenille, alors que vous chassez le fuchsia.

Les eaux de distribution (ou de puits) ne sont pas standard. Nul ne peut prédire le ton exact que produira un extrai colorant ou une plante, chez vous. Il vous faudra une fois pour toutes, en début de course, tester au moins deux paramètres: l'acidité et la teneur en fer.

Je propose de mener cette opération en toute simplicité.

Testez l'acidité de l'eau de distribution à l'atelier: évaluez le pH à l'aide de languettes. Vous saurez ainsi comment le ramener au neutre, l'alcaliniser ou l'acidifier selon les couleurs désirées

Testez la charge en fer de l'eau de distribution. Si l'eau du puits est jaunâtre, c'est un signe qu'elle est riche en fer. Mon petit test pour la teneur approximative en fer, dont je dois confirmer la justesse avec des pros.

Sachant que le fer peut griser les tons s'il est dilué en compagnie de tanins et que les noix de galles sont riches en tanins:

  • versez de l'eau du robinet très chaude dans un bocal à confiture
  • versez une pincette de noix de galles moulinées
  • laissez infuser une heure
  • si l'eau grise ou fonce: on peut envisager qu'elle est riche en fer

voir photo comparative ci-dessous

Deux bocaux avec des noix de galles en poudre:
à gauche l'eau du robinet de la ville de Nivelles;
à droite l' eau "déminéralisée" (l'eau que je récupère de mon séchoir à linge ménager).
On voit clairement que l'eau chez nous transporte un peu de fer.

Certes, l'eau peut aussi contenir d'autres minéraux - pensons au plomb ou au cuivre - mais ces dernier influent moins sur la couleur que le fer.