Slow-dye

Brouillon de mon livre à paraître "Teintures végétales pour les curieuses et les flemmardes"

plus

23.11 Fiche-tuto. Teindre en fauve et bruns sans mordançage (cachou sur toutes fibres) - en macération froide

Le cachou donne une palette de couleur bruns oeil de rouge d'une belle profondeur. Il ne demande pas de mordançage, mais peut être employé pour des fibres déjà mordancées.

Toutes fibres: famille laine ou famille coton, sous forme brute (pas sous forme de tissu).

Recette pour 100g de fibres.

Timing: 24 heures sans surveillance, prévoir 5 minutes de travail au départ et 5 minutes au "dépotage'".

  1. Un jour avant la fin de teinture, soit T-24h: verser dans un seau à couvercle 3 litres d'eau bouillante du robinet. Recalculer les doses si vous teignez plus ou moins que 100g: 6 litres pour 200g, etc.
  2. Ajouter dans le seau 50g de poudre de cachou préalablement diluée dans un fond d'eau chaude.
    Le cachou est toujours fourni sous forme intitulée "d'extrait", qui est une forme intermédiaire avant le véritable extrait colorant tel qu'on le connaît aujourd'hui. On ne l'achète jamais sous forme de copeaux, à ma connaissance.
  3. Ajouter la fibre lavée, mordancée ou non.
    Pour éviter la contamination de la fibre par la poudre, on peut emballer la fibre dans une poche de nylon bien lâche, fermée par un élastique; ou déposer le nylon sur le bain, en l'accrochant sur les bords du seau par des pinces à linge; ou, à l'inverse, enserrer le cachou dans un nouet. A vot' bon coeur....
  4. Poser le couvercle rapidement.
    On peut secouer de temps en temps le seau si on veut, ce n'est pas capital. Si vous passez par là, quoi.
  5. * T0 : ôter le couvercle, le liquide est bien tiédi.
    Sortir la fibre, l'essorer, la laver. Faire sécher.
    NB. Vous pourrez oublier la fibre encore 48 heures, sans souci. Elle ne montera pas tellement plus en ton nécessairement.
  6. Garder le liquide pour un bain supplémentaire. Reprendre au point 3.

Variante 1. Quand je veux un ton plus rouge, après quelques heures de macération, j'ôte un moment la laine, je verse 1 cuill. s. de cristaux de soude dilués dans de l'eau très chaude. Je remue, Je replace la laine. J'ouvre le lendemain seulement.

Je n'ajoute pas les cristaux de soude quand l'eau est bouillante, car alcalin et haute température ne sont pas idéaux pour la laine. A froid ou quasi, ça passe.

Variante 2. Quand je veux un ton brun plus marron, après 24h, j'essore la laine refroidie. Je la trempe dans le bain de sulfate de fer froid. De cinq minutes à une heure selon le ton voulu (fer et laine: à froid ça passe mieux qu'à chaud).

Variante 3. A revérifier cette semaine. Pour un ton carrément tête de nègre, tremper la laine telle que teinte dans la recette principale dans un bain de campeche bien dense (fiche suit pour une teinture de campeche à froid).

Pour aller plus loin

Ce type de recette s'adaptera à toutes les teintures sans mordant: noyer, oignons, tanaisie,etc. Certaines plantes demanderont à être broyées avant pour donner plus vite leur couleur, d'autres demanderont une macération plus longue. Amusez-vous!

Les plus pressés parmi les explorateurs utiliseront la technique approchant ede marmite norvégienne.