Slow-dye

Brouillon de mon livre à paraître "Teintures végétales pour les curieuses et les flemmardes"

plus

FIche du curieux: la crème de tartre en teinture

La crème de tartre, conseillée dans tant de recettes de teinture pour la laine ou la soie, est un dérivé de l'acide tartrique prélevé sur les cuves de vin, mais bien moins acide que ce dernier. Quand et pourquoi l'utiliser en teintures naturelles? .

Selon ce que j'ai appris lors d'un stage avec Michel Garcia, dans le cas d'eau de puits ou de rivière qu'utilisaient certains teinturiers antant, la crème de tartre empêchait que l'alun ne se précipte dans un eau trop basique ou trop chargée en déchets.

En outre, cet ajout empêcherait que l'alun cristallise quand la laine est au repos, dans le délai entre le mordançage et le bain de teinture.

En enfin, après un délai de quelques jours, la crème de tarte et l'alun se combinent pour faire du tartrate d'aluminium qui enlumine les couleurs. On comprend l'énoncé de tant de teinturiers: "il faut laisser les laines mordancées mûrir avant de les teindre, on obtient de plus beaux tons".

Pour certains procédés anciens, en mordançage d'étain ou de chrome, peut-être la crème permettait-elle de tamponner la radicalité de ces ajouts?

Je n'ai pas observé de grande différence avec ou sans crème de tartre. Primo, l'eau est pure chez nous. Secundo, je ne laisse pas reposer les laines entre mordançage et teinture. Et enfin, je n'utilise ni étain ni chrome.
Voilà! Tout s'explique....

Si je teignais en version classique (bouillon), j'ajouterais de la crème de tartre qui ne coûte pas grand chose. Mais en extractions alcalines ou en macérations acides, que se passe-t-il?

Tant que je n'ai pas compris les tenants et aboutissants exacts, je ne l'utilise pas systématiquement. Dans votre atelier, je vous invite à suivre les recettes classiques: ajouter de la crème de tarte à hauteur de 50% du poids du mordant, pour les laines.

Que de questions ouvertes!

Dosage. J'ai appris chez la chercheuse Padma Vankarxx que la proportion de crème de tartre doit être systématiquement de la moitié du dosage en mordant (10% alun -> 5% crème de tartre). Commencez par ces proportions, puis observez le résultat. En fonction de vos conditions particulières, vous devrez peut-être changer les dosages.

Qualité. Encore en suspens, en attente d'une réponse par les experts: peut-on indifféremment remplacer la crème de tartre des teinturiers (chimiquement: bitartrate de potassium ou tartrate monopotassique) par celle des cuisiniers (aussi vendue sous forme de poudre blanche, parfois en pharmacie)? On utilise couramment la crème de tartre dans les pâtisseries, c'est un agent levant si on le combine à du bicarbonate de soude. Je la trouve dans mon magasin bio.