Slow-dye

Brouillon de mon livre à paraître "Teintures végétales pour les curieuses et les flemmardes"

plus

21.11 Fiche du curieux - les monobains acides sans mordant minéral, selon Michel Garcia

Voir la fiche de base: "Teindre en rouge orangé sans mordant minéral - avec un extrait colorant de cochenille"

Origine. Cette technique est une teinture en monobain acide sans mordant minéral, selon la formidable et très facile méthode inventée par Michel Garcia.

Monobain: nul besoin de mordancer la fibre, on joindra des tanins (noix de galle ou acide gallique en extrait) dans un bain de teinture (produits bruts ou extrait colorant), acidifié par l'acide citrique (ou du vinaigre blanc). Le résultat est aussi solide et durable que l'ancienne technique à l'alun (minéral). Selon les tests de M. Garcia, la couleur est même plus stable!


brouillon du schéma qui sera peaufiné dans le livre
(illus: fil ou tissu; végétal ou insectes - oh que je dessine bien sur ma tablette...)
en teinture classique: le bain 1 prend une heure à chaud
le bain 2 : 1 heure à chaud
le bain 3: 1 heure à chaud
le coup de génie de Michel Garcia: les 3 bains en un seul!

La recette originale prévoit de cuire 1h à 80°C, pour quasi tous les colorants. En version écono-logique, je réduis un peu la durée. Nous n'avons pas les mêmes impératifs professionnels que les clients de Michel Garcia.

Le bain peut être utilisé ensuite pour des cellulosiques, en deuxième bain, mais elles devront avoir été mordancées au préalable.

L'idée de base de Michel Garcia est que, certains tanins se fixant bien sur les protéines mais pas aussi bien que sur les cellulosiques, on peut augmenter leur pouvoir astringent avec de l’acide citrique.

Cette utilisation de tanins mariés aux acides organiques est aussi utile quand le teinturier ne dispose pas d'alun minéral ni de bio-accumulateur. Le tanin fera en outre office d'antiUV, après teinture, sur le tissu final.

A défaut de disposer de noix de galles ou d'autres sources de tanins galliques, on peut remplacer par du thé vert peu cher (type powergun), en doublant les proportions -> 20g à la place des 10 g de noix de galles.

Pour acidifier le bain jusqu'à un pH de 4, Michel Garcia utilise l'acide citrique, qui s'achète en magasin de teintures (voir les portailsXX) ou dans les épiceries turques (utilisé pour les confiseries maison, source très peu chère). On peut remplacer par du vinaigre blanc (toutes épiceries et drogueries).

Le bain peut encore servir pour des tons plus doux. Reprendre la procédure pour un écheveau de plus, toujours en gardant le solide dans le bain, jusqu'à ce que le liquide semble transparent. Le jeter. Jeter le solide au compost.

Le principe: préparer un bain de teinture classique, à base de produits bruts ou d'extrait colorant; y ajouter 10% PDF de noix de galles (ou 1g d'extrait); acidifier le bain jusqu'à un pH de 4; y ajouter les fibres humides, non mordancées; cuire classiquement.

Pour aller plus loin

La recette de monobain acide sans mordant minéral convient à toutes les sources de quinones (explorateurs, voir votre "Cardon"): garance, rhubarbe, bourdaine, rumex, cochenille, noyer, orcanette, bidens, carthame, millepertuis. On n'adapte que la proportion de colorant, tout le reste est similaire.

Voir la fiche-type: xx

NB AJout 28.11. Je viens de revisionner le merveilleux DVD de l'ami, il mentionne qu'on peut pratiquer les monobains acides sur les jaunes de gaude etc (flavo) à condition de ne pas descendre sous un pH de 6. Je viens d'essayer avec du bois jaune, extrait en alcalin et basculé en pH 6: superbe jaune lumineux, comme si les tanins se cachaient!