Slow-dye

Brouillon de mon livre à paraître "Teintures végétales pour les curieuses et les flemmardes"

plus

Teindre avec un extrait colorant (toute fibre)

Pour commencer, avant de se perdre dans les bains d'extraction selon les plante (et selon sol, selon pH, selon eau de bain, etc...), on achetera des extraits densifiés: les extraits colorants..

Il ne restera plus qu'à les diluer, à immerger les fibres dans ce bain de teinture et à chauffer le temps qu'ilfaut.

Cette solution est un peu plus chère mais bien rapide que la manière traditionnelle, qui veut qu'on extraye soi même le colorant caché dans le végétal.

Des extraits végétaux de ce type sont une découverte assez récente, bien pratique pour les apprentis teinturiers. Ils sont aussi en vente un peu partout: Alysse créations, Okhra, Couleur-garance, Michel Garcia, pour les sources FR; Maiwa aux States etc.

On peut acheter des kits de découverte, fournis avec la recette ad hoc. Je vous proposerai ici d'explorer hors kit et de commencer par: la racine de garance, le bois de campêche et les tiges de gaude.


Teindre avec un extrait colorant équivaut à la recette classique, en s'épargnant l'étape d'extraction de la couleur. On dilue la poudre dans le bain de teinture, on y submerge la fibre humide,mordancée ou non, selon la plante qu'on utilise. On mène le bouillon comme en teinture classique: de 30 minutes à 1 heure.

Voir en illustration la fiche-tuto "teindre en fuchsia avec l'extrait colorant de cochenille; en bouillon classique"

Prédiluer et filtrer l'extrait permet d'éviter les grumeaux. S'il en reste dans le bain de teinture, des taches en résulteront vu qu'ils sont si concentrés.

Très pratiques, les extraits colorants permettent de teindre les écheveaux en arc-en-ciel comme on le fait avec les teintures acides: à la vapeur ou au micro-ondes.

Version "slow dyeing". Toutes les techniques à quasi-froid peuvent être menées avec des extraits: la marmite norvégienne, en particulier. Voir en illustration la fiche-tuto: "teindre en jaune avec l'extrait colorant de gaude; en semi-bouillon". Ou même en macération: "teindre en bleu pervenche avec l'extrait colorant de campeche; en macération quasi-froide".

Pour aller plus loin

Adapter la recette-type au type de fibre à teindre et à tous les extraits suivants, en vérifiant les dosages selon votre fournisseur. Chez certains fabricants, il faut doubler les doses (entre parenthèses).

  • rouges, oranges, violets - extrait de cochenille: 2-3 g (6) pour un ton dense, 0,2-0.5 g pour un ton pastel - voir fiche-tutoxx
    eau de teinture impérativement déminéralisée ou eau de pluie
    tonalités: acidifier pour des tons oranges, alcaliniser pour des violets
    = insecte (pas vegan)
  • rouge-violet par extrait de lac dye ou gomme-laque: 4-5 (10) g pour un ton dense, 0,5-1 g pour un ton pastel
    = secrétion d'un insecte, pas l'insecte lui même
  • jaune par extrait de nerprun: 4-5 (10) g pour un ton dense, 0,5-1 g pour un ton pastel
    tonalités: combiner à l'indigo pour du vert; à la cochenille pour de l'orgage; post-bain de fer pour du vert fougère
  • jaune par extrait de gaude: 4-5 (10) g pour un ton dense, 0,5-1 g pour un ton pastel
  • tonalités: combiner à l'indigo pour du vert; à la cochenille pour de l'orgage; post-bain de fer pour du vert fougère
  • bleu/violet par extrait de campêche: 3-4 (8) g pour un ton dense, 0,2-1 g pour un ton pastel
    tonalités: 10 (25) g pour du noir (avec tanins et fer); le campêche ne se prête pas bien aux mélanges avec d'autres couleurs

A retenir pour les explorateurs. Plusieurs versions pour teindre avec les extraits colorants: