Slow-dye

Brouillon d'un livre à paraître...

 Lire la suite
  

21.7.2014 Ma bibliographie en teintures végétales au naturel: livres en prêt interbibliothèques belges

Pour chercher un livre en bibliothèque belge, j'utilise l'adresse suivante: http://www.webopac.cfwb.be/nivelles/default.aspx; il faut une à trois semaines pour que le livre soit disponible dans ma ville. Voir aussi https://www.samarcande-bibliotheques.be/
Voir le résumé

Teintures et couleurs naturelles de Catherine Willis. Pour un tout premier contact avec les teintures. Des projets domestiques. Très agréable à consulter. L'auteur n'est pas une spécialiste, mais elle a le don rare de nous allécher!

  

Deux extraits du livre via l'éditeur Dessain et Tolra (rocou et achillée millefeuilles). Illisibles en l'état, ils montrent l'exquise mise en page et les photos alléchantes. Qui ne s'y mettrait pas?

Teintures naturelles à faire soi-même de Setsuko .

Très didactique et ludique : teindre avec des restes de thé, des fonds de vins, des pelures de raisins. Voir les couleurs.

On voit en superbes photos dans le livre ses résultats à l’eau de cuisson des châtaignes, au thé vert ou noir, aux pelures d’oignons, à la tisane de camomille, au rooibos (jaune lumineux avec mordant de cuivre), à l’eau de cuisson des haricots noirs (elle obtient du rose mais les cuit avec un clou rouillé pour la brillance du plat ; puis les passe au sulfate de fer ; sinon j’ai vu des bleus sur le net), aux baies comme myrtilles, aux peaux de raisins noir, au curcuma bien sûr, aux pétales de rose…

Les baies et pétales : elle fait tremper dans de l’eau à l’acide acétique à 80%.

Très utile : de petits tableaux de résultats coton lin ou laine selon mordançage alun, fer ou cuivre.

Sa technique est l’habituelle : pré ou post mordant de fer, de cuivre ; mordançage alun avant ou dans le bain de teinture. Différence: elle ne se préoccupe pas de la durabilité, elle fait des petits ouvrages ménagers (napperons, etc.) et quand ils sont passés, ben tiens, elle les reteint!

Présentation de l'éditeur. Dans ce livre, Setsuko lshii nous initie à l'art des teintures japonaises à base de produits naturels. Empreint de poésie. cet ouvrage nous transporte clans un monde rythmé par les saisons. Que vous habitiez en ville ou à la campagne, toutes ces teintures sont facilement réalisables chez soi, car elles ne demandent que peu de matériel. En général. un ou deux récipients et quelques ustensiles de cuisine suffisent. Laissez-vous donc guider par Setsuko Ishii et partez à la découverte de ces teintes raffinées que nous offrent tous ces produits auxquels nous ne pensons pas : mandarines, châtaignes, café, thé, lavande, raisins, roses, fines herbes... Au total, plus d'une vingtaine d'ingrédients qui, combinés à des mordants différents, donneront une palette de couleurs riche et subtile.

Abondamment illustré, ce livre propose également de petites créations d'inspiration japonaise : coussinet pour nécessaire de couture, manique, napperon, sous-verre, écharpe, sac... Des pas à pas détaillés vous guideront pour chaque étape de la teinture et pour la réalisation des objets. En outre, quelques surprises vous attentent au détour d'une page. Que diriez-vous par exemple d'une recette de jus de sisho ?

Et puis d'autres inutiles pour moi, comme Teintures Végétales de Nel Goubitz (1978 - bof, séries de recettes pour laines, sans images ni autres détails, avec mordants agressifs comme étain chrome)


Retour résumé bibliographie