Slow-dye

Brouillon de mon livre à paraître "Teintures végétales pour les curieuses et les flemmardes"

plus

-

25.11 Le cercle de Sinner

Les normes et paramètres utilisés par les Anciens, et reproduits aujourdh'ui, peuvent être changés pour les hobbyistes. Basons-nous sur le cercle formalisé par Sinner, utilisé en lessiverie, cercle que j'ai découvert grâce à Monique d'Herbalana, et dans lequel on représente les quatre facteurs qui permettent d'obtenir un nettoyage parfait:

  • température,
  • action mécanique,
  • chimie
  • et temps.

Ici, nous jouerons des variables de choix de temps et le pH... pour teindre en Slow-Dye. Les procédés d'extraction de couleur et de bouillon en soi peuvent ainsi être un peu différents de ceux de nos Anciens: cuire moins haut, moins longtemps (ou ne pas cuire du tout).

Un auteur a renommé avec humour ce cercle le T.A.C.T. (température, action, chimie, temps).

Imaginez que vous devez ôter le calcaire d'un robinet. Vous pouvez frotter avec vigueur... et avec une éponge métallique (action mécanique). Ou vous pouvez imbiber un linge de vinaigre et le laisser une nuit (temps et chimie). Ou vous pouvez acheter un produit anticalcaire et frotter fort (chimie et action), sans attendre (réduire la portion temps).

   

La température de l'eau (extraction ou bouillon) accélère les réactions. Si on diminue radicalement a température (des 80°C habituels à la température ambiante, comme en macérations froides), il faudra allonger considérablement le temps de réaction. Si on allège la température à 40°C comme en teinture solaire, même dans sa version d'hiver sur un poêle à bois, le temps de réaction est un peu réduit.

L'action mécanique est la toute simple huile de coude des lavandières d'antan. En teintures, l'action mécanique se limite à broyer très finement les produits avant d'en extraire la couleur.

La chimie est représentée par le fait de modifier le pH d'une solution d'extraction de couleur, d'ajouter en bain de teinture des sels modifieurs ou sels d'unisson (comme les sels de Glauber), d'intégrer des minéraux pour mordancer les fibres.