Slow-dye

Brouillon d'un livre à paraître...   

  

Pigments végétaux avec Michel Garcia

21.11 Avec son autorisation, je partage ici des photos prises au dernier stage de Michel Garcia: Fabrication de pigments pour artistes en couleurs végétales. Photos qu'il partage sur sa page fb .

Ce stage s'est déroulé au village du Faouët, dans le Morbihan, le week-end passé. Garcia partage une approche simple, claire et scientifique pour bien comprendre les principes de la fabrication des principaux pigments végétaux pour la Peinture et les Arts appliqués (Indigo et dérivés, laques de garance, carmin de cochenille, laques et stils de grains jaunes, etc.).

A partir de leurs pigments végétaux, les stagiaires ont appris à formuler une encre de gravure (campêche, indigo, cochenille) ou des aquarelles : laques de cosmos sulfureux (pour de l'orange), de sophora du japon (pour du jaune) et de millepertuis (pour du vert).

Quand on comprend les fondements, tout est possible à qui a du talent comme on le voit en photos ci-dessous. C'est ce qu'on aime dans les stages avec Michel Garcia: avec son don pour la chimie verte, il aide à construire un projet de manière pensée, rationnelle, sans mantra. Il facilite les teintures modernes ***et efficaces*** en modernisant les connaissances de nos Anciens.

Produire ses propres pigments à partir de bains de teintures végétales n'est pas compliqué mais demande de l'attention au détail et de la méthode. Michel Garcia en donne la technique dans un de ses DVD, il va probablement organiser un autre stage prochainement. Suivez-le sur sa page fb.

Faire ses propres pigments est particulièrement utile aujourd'hui qu'en techniques artistiques on pense naïvement revenir au naturel en broyant nos pigments, achetés dans le commerce sans se douter qu'ils ne sont plus que synthétiques pour la plupart. Je suis tombée dans le piège quand j'ai formulé mes propres huiles et encaustiques il y a quelques années: j'étais si concentrée sur la composition des huiles et cires que j'en ai oublié de m'interroger sur l'origine des pigments que, toute fière, j'achetais à la merveilleuse droguerie du Lion à Bruxelles. A part la terre verte, la terre de sienne et une terre rouge marocaine, je crois que mon stock se compose au principal de concoctions synthétiques. J'ai toujours autant de joie à broyer mes pigments , à les mélanger et à faire mes mish-popotes maison, mais je sais désormais ce que j'ai en mains. En faisant mes propres huiles et encaustiques, je suis certes écolo, mais avec ces pigments, je reçois une teinte "écolo fluo" (le terme utilisé en cuisine bio pour qualifier ceux qui s'autorisent le congélo et le matériel électrique).

Si vous ne voulez pas produire vos propres pigments végétaux, vous les trouverez en vente par correspondance chez Michel Garcia (FR), chez Lutea (BE), chez Couleur Garance (FR). Le grand luxe: chez Garcia, vous pouvez passer commande d'un produit spécifique. Qui sait s'il ne produira pas bientôt de l'encre de gravure?





Curieux du déroulé de ce que Debbie Leung nous montre? Un tour sur le site de Michel Garcia ou sur sa page fb pour découvrir les prochains stages. Ou invitez le maestro pour un stage près de chez vous!
Retour aux archives