Slow-dye

Brouillon d'un livre à paraître...   

  

Expo "Indigo: un bleu très précieux"

21.10.19 Heureuse! Je viens d'apprendre que se tient bientôt à Damme, le long du canal près de Bruges (la ville de mes aïeux paternels, o joie), une expo sur l'indigo: "Indigo, a most precious blue"."À travers des expositions, des ateliers et des conférences, l’extraordinaire histoire de l’indigo, en tant que colorant naturel et intérêt culturel, est révélée....".

Aussi du 1 au 3 novembre un marché international de l'indigo, dont je ne vois pas les exposants hélas

Certains textes sont résumés en bas de page en français sur leur site, mais quasi tout est en flamand. J'ai essayé d'ajouter un /fr/ dans l'adresse des pages (comme https://indigodamme.be/praktisch/ -> https://indigodamme.be/fr/praktisch/) pour que ce ne soit pas laborieux pour vous, Français, mais c'est en vain. Ils me font rigoler mes cousins brugeois: un évènement international annoncé en flamand uniquement? Damme est le village de naisssance de Tyl l'espiègle, une figure nationale légendaire belge (Tyl Uylenspiegel). ça doit être de la provoc' ...

J'ai trouvé auss, en plus de la conférence par  Dominique Cardon sur l'historique de l'indigo (le 30/11), un atelier  par Anne Sylvie Godeau "l’indigo, un pigment pour les peintres, un colorant pour les teinturiers" ou comment extraire l'indigo des feuilles de la plante pour en faire une peinture  - les 26 et 27/10  https://www.damme.be/activiteitendetail … einturiers

Voir tous les évènements ici, un petit traducteur en ligne et vous êtes bons.

Intentions de l'expo

voici la traduction automatique de leurs intentions. J'ai appris par Francis de Francis & Bart (qui ont une nouvelle série de fils en indigo naturel) que la production d'indigo est subventionnée et largement relancée en Europe. Prix d'achat du colorant: pas plus cher pour l'industriel que l'indigo synthétique.

**traduction automatique non corrigée***
L'indigo n'est pas qu'un colorant.
Avec ces événements, nous souhaitons attirer l’attention sur l’importance de l’indigo naturel dans toutes ses nuances, dans le monde entier, dans le passé et le présent.
Avec un groupe croissant de personnes, scientifiques, artistes et artisans, nous avons assisté à une prise de conscience écologique au cours des 10 à 15 dernières années, qui les encourage à travailler avec des couleurs naturelles. De cette façon, un réseau mondial a été créé.
L'indigo en tant que colorant a joué un rôle très important pendant de nombreux siècles dans de nombreuses cultures, à la fois socialement et économiquement. Il suffit de penser au Maopak, aux hommes bleus du désert de l’Afrique de l’Ouest, aux vêtements traditionnels japonais, aux uniformes de l’armée française, aux jeans ... Dans l’Égypte ancienne, en Grèce, à Rome, au Pérou, en Afrique et dans de nombreux pays asiatiques, tels que En Inde (où il était le principal produit d’exportation du 19e siècle) mais aussi au Laos, en Chine et au Japon, l’indigo est cultivé depuis des siècles ou récolté à l’état sauvage et utilisé comme agent de coloration.
Les Romains utilisaient l'indigo comme pigment pour la peinture et aussi à des fins médicinales et cosmétiques.
Dans nos régions, il est resté un produit de luxe et rare jusqu’au Moyen Âge. À la fin du XVe siècle, le Portugais Vasco da Gama découvrit une route maritime menant à l'Inde. Cela a conduit à un renforcement des échanges commerciaux avec l'Inde, l'Indonésie, la Chine et le Japon. En conséquence, Indigo est devenu plus disponible en Europe occidentale et également aux Pays-Bas via le VOC. Les Européens ont même commencé à planter des plantations d'indigo. La France et l’Allemagne ont toutefois interdit l’indigo importé vers le début du XVIe siècle pour protéger leur propre industrie du tissage. Pour obtenir une couleur plus profonde et plus riche, de l’indigo a été secrètement ajouté aux bains, ce qui, lorsqu’il a été découvert, entraînait de lourdes peines. Depuis quinze ans, l’indigo est passible de la peine de mort dans nos régions.
Les tapisseries sont également présentes dans les pays bas (qui étaient alors plus importants que les grands tableaux) à la fin du Moyen Âge.
Mais l'utilisation de l'indigo naturel décline malheureusement rapidement. L'indigo synthétique a commencé en 1880 et déjà en 1913, l'indigo naturel était presque complètement remplacé par sa variante synthétique. Les petits peintres locaux sont privés de leur travail dans le monde entier. Environ 17 000 tonnes d’indigo synthétique ont été produites en 2002 pour répondre à la demande du colorant THE pour jeans.

Nous voulons envoyer un signal fort que l’indigo naturel ne doit pas disparaître du monde. En prêtant attention à ces «petits peintres naturels», à leur culture, aux coutumes locales, à la musique, aux costumes, aux histoires dans de nombreux endroits du monde, nous espérons contribuer à la préservation d'un élément du patrimoine mondial.
Nous voulons également souligner l’aspect écologique avec ceci: un indigo synthétique moins cher, fabriqué industriellement mais très nocif ne doit pas détruire un patrimoine mondial unique!

Environ sept artistes qui honorent l’indigo végétal sont également largement couverts tout au long de l’événement indigo.