Slow-dye

Brouillon de mon livre à paraître "Teintures végétales pour les curieuses et les flemmardes"

plus

12.12 Fiche tuto. Le planning  du slow-dyer organisé

Vous venez d'acheter ou de récupérer de grands pans de coton et de lin: soit des draps anciens, soit du tissu neuf, soit les deux. Ou encore vous avez acheté 3 pelotes de fils de coton mercerisé nature et 3 écheveaux de laine blanche pour tisser.

Voyons comment vous organiser pour être efficace, si vous n'avez pas de larges plages horaires devant vous, comme beaucoup d'entre nous. Vous aurez quelques heures pour teindre au cours de la semaine à venir.

Préparons les fibres, en version pressée. Je propose trois scénarios: les tissus, les pelotes de coton, les écheveaux de laine; en soulignant la version cool en caractères italiques décalé. Avec timing.

Version tissus

1. T-1h45. Décatir le tissu neuf: le faire bouillir une heure dans un mélange de savon et de soude, car il faut éliminer l'apprêt.  Le rincer. Durée:  1h15. Evaluer qu'il faut une surveillance, c'est la part la plus casse-pied de la procédure. Il n'est pas question de partir se promener ou de se lancer dans une lecture passionnante qui vous ferait oublier le temps qui passe. Heureusement, on peut procéder en cuisine pendant qu'on vaque à d'autres occupations culinaires.

2. T-1h30 Laver les draps anciens en lessive habituelle à la machine.  Durée:  40 minutes. Ils ne doivent pas être décatis, ils ont déjà subi tant de lavages!

Jusqu'ici, c'est la même procédure que pour les teintures synthétiques.

3. T-35'. On peut mordancer  les fibres encore humides. Essorez-les toutes au sortir du bouillissage, du lavage main ou du lavage machine.
Préparer la solution d'alumine  - immédiat si vous utilisez de l'acétate; 5 minutes si vous préparez la recette de Michel Garcia pyy. Tremper les écheveaux et les tissus anciens/neufs dans ce bain. Malaxez-les cinq minutes pour qu'ils s'imprégnent bien. Ne pas rincer. Essorer.

4. T-30'. Faire sécher les tissus au séchoir ménager. Durée: 30 minutes à température maximale pour coton.

Si vous n'utilisez que de petits morceaux de tissu pour des tests, séchez au séche-cheveux.
Plein soleil: faites sécher dehors, à l'ombre, sur une corde à linge en tendant soigneusement les tissus. Pas de plis!
Si vous mordancez en série pour une utilisation ultérieure éloignée dans le temps, pas besoin de forcer le séchage. Laissez sécher sur corde à linge en buanderie, en mode classique.

5. T0. Vous êtes prêt à teindre...ou à tout ranger pour préparer la prochaine séance de teinture.

En gros, en utilisant les outils modernes (lave linge et séchoir), la procédure dure près de deux heures. Le seul moment d'attention concentrée:  tremper pour mordancer (point 4) et surveiller le  décatissage en casserole (point 1). 

Version pelotes de coton

Le séchage à coeur est crucial dans cette procédure (la seule qui permette de si beaux tons saturés sur le coton et le lin). 
Vous pourrez garder les fils bien séchés pendant de longs mois, car ils ne seront prêts à teindre que bien secs -- moment où ... vous les remouillerez! dans un bain de fixatif - craie, son de blé etc pyy. Et là, ouf! Vous pouvez les plonger dans la teinture.

1. J-1. Transformer les pelotes de coton en formes d'écheveaux, à l'aide d'un dévidoir ou d'un dossier de chaise, à l'ancienne. Durée:  5 minutes ou 15 minutes.  On pourrait teindre en pelotes, à condition d'accepter une teinture irrégulière. C'est à la mode, justement, chouette...

2. Laver à la main les écheveaux de coton, à température chaude et au détergent bio (ne pas dépasser 60°C, les enzymes des lessives modernes n'aiment pas ça du tout). Durée de trempage, en remuant de temps en temps:  30 minutes. Ne pas oublier de nouer les écheveaux par 4 attaches en huit pyy. Rincer soigneusement.

NB. Si le coton est brut et non mercerisé, il faudra le décatir avec le tissu de l'exemple précédent (une heure au moins, en casserole).

3. On peut mordancer  les fibres encore humides. Essorez-les simplement.
Préparer la solution d'alumine  - immédiat si vous utilisez de l'acétate; 5 minutes si vous préparez la recette de Michel Garcia pyy. Tremper les écheveaux dans ce bain. Malaxez-les cinq minutes pour qu'ils s'imprégnent bien. Ne pas rincer. Essorer.  Faire sécher à l'ombre.

S'il ne fait pas grand soleil - Belgique oblige: faire sécher les fils sur une feuille de papier sulfurisé, dans le four ménager sur 50°C, entr'ouvert (ou sur un radiateur en plein hiver). Peut prendre 2 heures ou plus.
Cette procédure exige que vous ayiez un jour ou l'autre calibré votre four, pour être sûr que la température du thermostat correspond à la température réelle. Voir mon petit truc en encadré  pyy.
NB. Cette solution débrouille ne pose aucun problème pour les fibres de coton ou de lin. Pour les laines, en revanche, il faut bien connaître la qualité de la laine car certaines comme le macomérinos vont feutrer dès qu'elles vont voir le radiateur...

Jour J. Cinq minutes avant de teindre: trempez les fils dans la solution de fixatif que vous avez choisie (lessive de cendres, bain de son de blé, etc. ). Teignez.

En gros, la procédure prend moins d'une heure le jour J-1 et cinq minutes le jour J.

Version écheveaux de laine

Contrairement au coton, la procédure est quasi immédiate pour la laine et la soie.

1. . T-4h. Laver à la main la laine, à température tiède et au détergent laine. Durée de trempage, en remuant de temps en temps:  15 minutes. Ne pas oublier de nouer les écheveaux par 4 attaches en huit pyy. Rincer soigneusement.

Certains hobbyistes ne lavent pas la laine, ce qui ne pose pas grand problème car le bringeage éventuel qui en résultera lors de la teinture se voit moins que sur des tissus. Les fileuses qui teignent des rubans ou des mèches avant de les filer ne les lavent pas non plus, en général. Le peu de graisse ajoutée en filature, lors du cardage, est éliminé dans le bouillon de teinture. Et les taches éventuelles disparaissent lors du filage, de toute façon...
Le lavage n'est pas du temps perdu, car de toute façon il faut imbiber soigneusement la laine avant de la mordancer ou de la teindre. Et comment fait-on pour bien mouiller la fibre? On la fait tremper dans un détergent tensio-actif, qui augmente le pouvoir mouillant de l'eau...

2. On peut mordancer  les fibres encore humides. Essorez-les simplement. Essorer délicatement, sans agiter ni frotter. On peut essorer à l'aide d'une essoreuse à salade dédiée aux fibres. Préparer une solution tiède d'alun et de crème de tartre pyy , y laisser tremper les écheveaux au moins 4 heures  - sans surveillance. Bon allez, en remuant de temps en temps.

3. T0. Laisser sécher la laine sur un séche-linge, à l'ombre,  ou teindre directement.