Slow-dye

Brouillon d'un livre à paraître...

 Lire la suite
  

11.12 Les rouges et les roses naturels

Source classique des teinturiers dans nos contrées

anciennement on obtenait du rouge franc avec kermès (insecte) – bonne résistance lumière sur coton, soie et laine - épuisé

les rouges sauvages

Sauvages: on récolte des plantes cultivées au jardin en fin de saison, on glane lors de promenades ou on récupère d'une cuisine ou d'un magasin (périmés chez l'herboriste, fin de marché chez le maraîcher, déchets restaurant libanais pour les avocats...). La tenue lumière et lavage n'a pas été testée, en général.

non testés ou sans succès:


Graines de rumex

Leena de Riihivilla s'est inspirée pour des rouges de l'expérience de l'écossaise Su Grierson ("Dyeing and Dyestuffs"): les graines de rumex, cette affreuse envahissante des bords de champs, donnent de beaux rouges à condition d'être récoltées en septembre. Leena a cuit les graines pendant 4 heures, mais on pourrait pratiquer l'extraction alcaline à froid, calmement, pendant 2 semaines sans surveillance. Les tons sur laine semblent clairs, mais elle n'a utiisé que peu de graines. A réessayer en plus dense.