Slow-dye

Brouillon de mon livre à paraître "Teintures végétales pour les curieuses et les flemmardes"

plus

19/11. Extraction minute expérimentale (garance)

Extraction minute expérimentale. Garance. Couleurs cramoisi et orange bonze tibétain. Laines.

Je copie/colle un de mes messages sur le forum tricofolk.

J'ai vérifié mes notes ce matin, doutant un peu de mes propres dires au sujet des teintures à froid ou quasi. Parfois j'habite un peu trop dans ma tête, il ne faudrait pas que le réel et l'illusion ne fassent qu'un. J'ai retesté l'extraction de garance que j'ai découverte par hasard, en bricolant.

seau1 : 100gr de poudre de garance (4 mesurettes ma balance chinoise) + 3 litres eau bouillante du robinet; tournicoter, filtrer via étamine
reverser le solide dans un seau2 avec 3 litres eau bouillante du robinet: tournicoter, filtrer, garder le solide pour un autre bain, il a encore de la couleur

  • j'ai alcalinisé seau1 = pH 10
  • j'ai acidifié seau2 = pH 4.5 (au pif, au vinaigre)

Seau 1 et 2: j'ai alors ajouté  une poignée de toison Entre sambre et meuse (lavée aux EM pendant 36 heures à froid), non rincée, non mordancée  (ça doit faire +- 50 g sec par seau)
je sors un peu de toison après 10 minutes:

  • seau 1 = violet ton 5/10;
  • seau 2= orange bonze tibétain (ça s'éclaircira au lavage savon)

Je laisse le reste 2h, dans les seaux de départ, sous couvercle.
Après 2h: déjà froid, mais les tons sont évidemment plus denses
Je lave au savon laine, je rince, et voilà le résultat:

en haut après 10 minutes, en bas après 2 heures
à gauche: alcalin; à droite acide

NB. EN haut à droite, comme je n'ai pas eu le temps de régler la photo en logiciel, considérez que c'est 5/10 de valeur de la couleur du bas, qui est presque du feu
NB. J'ai un doute sur le mordançage de la toison, car les couleurs sont si denses! Y aurait il un lutin qui a interverti mes toisons?

Ce n'est qu'une des extractions rapides que j'utilise (pas froide, mais sans plaque en tout cas). Et rapidos, n'est-il pas?

Au passage, sur le sujet des extractions froides:

1. INDIGO A FROID. je fais TOUTES mes teintures indigo dans une cuve indigo 123 à la chaux/henné (entretenue au fructose) selon la recette d'el senor Garcia, mais à l'inverse de ce qu'il enseigne, je ne chauffe jamais, ni pour la laine (40 degrés normalement) ni pour la soie (30 degrés selon lui). 
Toujours au pH de 10 à 11 alors qu'il devrait être plus bas pour la laine/soie
Je vais pas faire trois cuves tout de même!
J'ai testé le lavage ça tient , frottement sec/humide: pas encore testé; lumière: testé cet été plusieurs semaines, ça tient bien
EN REVANCHE la meme chose dans ma cuve hydrosulfite (pour teindre des papiers faits main c'est la seule qui ne fasse pas de sales teintures): le bleu indigo est passé au soleil

2. COTON A FROID. Je viens de rebobiner et de pelotonner à la main deux fils de coton que j'avais teints à froid la semaine passée: coton DMC pour l'un 100% coton, élastique pour l'autre (pas d'étiquette, composition?); tous deux achetés à la brocante sociale près de chez moi (Le Bric à Nivelles: pub!)

1 mordancés acétate alumine à la Garcia lors de l'achat il y a 3 mois
2 mais grisés par l'incendie de l'atelier donc lavés savon chaud (je croyais pas que le mordançage tiendrait après lavage... enfin je doutais, super ça tient!)
3 trempés deux heures dans un bain froid qui restait de teintures laines (extrait colorant laque que je testais, sans modifieur)

voici le résultat:

le mercerisé à gauche : il prend toujours mieux la teinture, en fait c'est plus profond que sur la photo (prise par ciel belge de pluie)