Slow-dye

Brouillon de mon livre à paraître "Teintures végétales pour les curieuses et les flemmardes"

plus

21.9 Teintures sauvages: les roseaux à balai

Je me suis enamourée d'une couleur particulière: un vert-jaune très lumineux, que me donnent des mauvaises herbes, à tout dire même: des envahissantes que les botanistes demandent d'éradiquer - j'ai nommé les roseaux à balai ou phragmites.


Roselière dans l'estuaire de la Seine, près du Havre, Seine-Maritime - « Roseaux1 » par Urban sur Wikipedia français — photo by Urban. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons.

Je viens d'en cueillir de nouvelles brassées lors de balades à la côte belge..

  • Je cuis les panicules pendant 1 heure à 70°C.
  • Je récupère le jus.
  • Je recuis encore une fois.
  • Je récupère le deuxième jus que j'ajoute au premier.
  • J'y trempe les fibres à teindre, mordancées, pendant au moins 30 minutes si c'est à chaud et 24 heures si c'est à froid.

A 100 % PFS: un vert clair lumineux; bains suivants: tire vers le jaune mais toujours très lumineux. Autant sur coton/lin que sur soie/laine.

Des bains différents pour de la toison SEM que je viens de filer au fuseau (mes premières heures: la joie!). Je teins en toison, je trouve ça bien plus simple qu'en fil.

J'ai teint une écharpe en coton léger, qui ne demande plus que quelques impressions au tampon et un joli ourlet. Dommage que la photo trahisse cet enchantement de couleur...

Il me reste à récupérer le bain nr 2 pour en faire du pigment, selon les instructions du DVD de Michel Garcia.

Je n'ai pas l'habitude des teintures classiques, mais je me demande si on ressent les mêmes attirances pulsionnelles pour certaines couleurs, certains jours. Quand je file de la toison, pour l'instant, il est hors de question que je touche du rouge ou du bleu. Mes mains ne veulent plus que ce vert tendre. J'ai l'intime conviction que c'est dû à la teinture végétale, car je n'ai pas le même effet avec d'autres objets de mon environnement... A creuser.

NB fin octobre. Il doit y avoir une date-limite de cueillette, un moment où les roseaux ne donnent plus ce vert. Les tiges cueillies mi octobre, au même endroit, ne me donnent plus que du jaune. Toutes variables similaires par ailleurs. Encore une question pour el senor Garcia ou son clone.