Slow-dye

Brouillon de mon livre à paraître "Teintures végétales pour les curieuses et les flemmardes"

plus

3.7 A la découverte du jardin: marteler des feuilles

Retour aux sources, se réapproprier son environnement, explorer les teintures locales...

La meilleure méthode: commencer par chercher quelle plante proche est riche en tanin. C'est l'occasion de faire un peu d'art contrôlé en se défoulant.

xxphoto final

Prendre une planche de bois, un maillet et un bout de tissu. Se balader au jardin, cueillir une feuille par arbuste et marteler la feuille sous le tissu, l'envers de la feuille vers le haut. La planche de bois est indispensable. Les feuilles doivent être fraîchement cueillies.

C'est déjà beau tel quel. Pour révéler s'il y a des tanins, tremper le tissu dans une solution de fer, froide ou tiède (5g de sulfate de fer par litre d'eau ou une soupe vinaigrée de clousxx). Les plantes riches en tanin se révèleront en dessins plus ou moins noirs. Les autres traces resteront vertes, mais fugaces: la chlorophylle va vite se barrer. Comme on le voit sur les photos avant/après ci*dessous (avant exposition à la lumière/après exposition permanente au nord, pendant 3 semaines).

xxphotoxx après

    

Pour se rappeler les sources de martelage: soit une photo avec smartphone,

soit un marqueur indélébile.

Le chic du chic: extraire du jus d'une plante à tanins, écrire le nom qui ne se révèlera qu'au bain de fer. Pour extraire le jus, je passe les feuilles à l'extracteur Jazz max. On peut aussi en marteler plusieurs dans un bas nylon et récupérer le jus. Ecrire avec la tige comme pointe de crayon.

Le sulfate de fer s'achète en jardinerie, c'est un produit courant. Les sultates sont très solubles dans les liquides, protégez-vous de gants sinon ça se dilue via la peau vers le sang! Le fer n'est pas un poison, l'excès de fer l'est.

Mes essais dans l'ordre

magnolia Little Susan, rosier jaune (sorte ?), Philadelphus aureus, yucca, herbe décorative dont je n'ai plus le nom, fatsia japonica, acer palmatum nain

 

prunus cerasifera nigra (arbre de la rue, déjà noir avant le jus de fer), noisetier tortueux, millepertuis en couvre-sol, aquilegia, hortensia

alchemilla mollis, rosier blanc, hibiscus, laurier de haie, troène (haie), charme (haie), lierre commun, lierre de sibérie, fougère 1, fougère 2, acanthe, cytise

Conclusionxx: Dans mon jardin, ce qui n'a rien donné en empreinte de tannins : le fatsia japonica, le yuvcca, le philadelphus, l'hortensia, l'hibiscus ce qui a donné moyen : l'acanthe, la fougère ce qui a donné gris foncé ou noir : rosier, magnolia, prunus, noisetier tortueux, hypericum couvre sol, alchemilla mollis, mûrier, framboisier