Slow-dye

Brouillon d'un livre à paraître...   

  

9.8.2014 Teintures solaires (ou macérations acides?)

Si je suis les pratiquantes américaines, la teinture solaire (solar dyeing) consiste à laisser teindre des fibres dans de grands bocaux en verre, exposés au soleil, sans cuisson préalable du jus. Les fibres sont mordancées de manière classique auparavant.

Avantage des teintures solaires  autres que l'évidente économie d'eau et de chauffe:

  1. réserves à la cire ne posent aucun souci puisqu’on ne chauffe pas

  2. je pourrais y teindre du papier artisanal sans l'abîmer par la chaleur

  3. plus de souci de laine cuite pour avoir été oubliée sur le feu

  4. nouvelles couleurs possibles, puisque certaines seraient modifiées par la chaleur

  5. couleurs plus solides (pour les plantes à anthocyanes?)

  6. on peut considérer les bocaux comme des cuves (comme la cuve d'indigo), qui conservent longtemps; on teint quand on veut, quand on a le temps  - pas de longues préparations

Certaines extraient d'abord le colorant à froid pendant 10 jours, en remuant chaque jour, puis elles jettent les plantes et ajoutent les fibres, qu'elles laissent teindre/solaire pendant encore une semaine. D'autres mettent tout ensemble et remuent chaque jour. Dix jours minimum.

Ma pratique

A rapprocher de ma technique de macérations acides ou des fermentations. J'ajouterai un chlouc d'éthanol ou d'isopropyl alcool dans chaque bocal pour favoriser l'extraction mais aussi pour éviter les moisissures et la puanteur. Ou je les acidifierai à au moins 5. Ou je les stériliserai puisque je les fais dans des bocaux Wecq de toute façon.

NB. Solution d'India Flint : verser couche de paraffine sur le bouchon. Un peu radical, non ? Et puis, utiliser de la cire de pétrole dans une démarche écolo, c'est un peu paradoxal.

Après un à deux jours d'extraction, je filtrerai la matière dans des bas nylon.

A défaut d'utiliser moi même des bas nylons et ne connaissant pas d'amies qui en ont à jeter, j'ai acheté des bas nylons "cheap as can be" en discount. Mon premier essai avec des nouets maison de vieux draps: laborieux. Faisable mais laborieux!
Une paire de ces bas discount me coûte moins de 30 cents, on va pas bricoler... Et je les récupère d'un bain à l'autre.
Travailler avec la matière surnageante: ça le fait pour les premiers tests; et il y a une forme de jouissance enfantine à chercher des brins de laine dans un magma de chou rouge, mais bon...

Quelles fibres en teinture solaire?

Si je m'inspire de mes expériences en macérations:

Comprendre teintures solaires/fermentations pour les geeks