Slow-dye

Brouillon d'un livre à paraître...   

  

Broyat de groseilles

broyat résiduel après extraction du jus dont je fais des gelées - le broyat est mis en fermentation pour évaluer la couleur

10.4.2019 Retrouvé les photos à usage perso de mes pérégrinations en fermentations à la Rieger fin 2012, quand j'ai commencé les teintures végétales. Méthode de fermentation vite arrêtée, car très compliquée pour un résultat aléatoire. Par ailleurs, peu fondée selon mes tests: les couleurs ne sont pas aussi stables que le prétend la fondatrice du mouvement. J'aimais l'idée d'économie en eau et en chauffage et le fait de pouvoir donner une deuxième vie aux déchets de cuisine, avant le compostage.
Ici, mes tests à base de résidus de groseilles après que j'ai extrait le jus au Jazz Max.




je déduis de mon nom de photo =
novembre 2012: broyat de groseilles en fermentation, après 3 bains acides et alcalins sur 3 jours - sur coton, papier, soie


après lavage


déc 2012: après macération 15 jours. Je n'ai pas de photo après lavage et expo couleurs, mais ça n'a pas tenu. Pas de surprise.


sur papier trempée en partie + sur lanière de cuir: ce dernier n'a pas aimé du tout l'alternance des bains, il est devenu très dur.

 



  Lire le billet suivant: